Le Tramways de Beaucourt


            Le tramway de BEAUCOURT, situé dans le territoire de Belfort, à été inauguré en 1904. Il avait pour but de relier la gare de Beaucourt, sur la ligne P.L.M. de Montbéliard à Delle, distante de plus de 2 kilomètres de l'agglomération  Beaucourtoise, ayant près de 5000 habitants et des usines Japy frères.
            La ligne, à voie métrique et électrifiée en courant continu avec une tension de 550 volts, longue de 3900 mètres avait son origine à la gare du P.L.M. de Beaucourt-Dasle, département du Doubs. Son tracé empruntait l'accotement de la route qui joint Dasle à Dampierre les Bois, entrait à Beaucourt, Territoire de Belfort, par le chemin de la gare puis suivait la rue de Dampierre jusqu'à la place de la République, place centrale à l'époque, remontait la rue de Saint-Dizier, puis la rue Courbot, la rue Frédérique Japy et avait son terminus au carrefour avec la rue de Vandoncourt. 
            Pour pouvoir assurer la correspondance avec les trains du P.L.M, pratiquement 100 000 voyageurs montent ou descendent annuellement en gare de Beaucourt, 11 tramways de voyageurs était mis en marche quotidiennement dans chaque sens, de 4 heures du matin à 11 heures du soir. A ajouter 4 tramways de marchandises quotidiens également dans chaque sens, soit un total impressionnant de 30 convois par jour.
           Tout cela exigea  un personnel important : 3 wattmans et 3 receveurs, 4 hommes pour le service de la voie, 1 électricien et 1 aide à la station électrique, et un directeur.
            Le matériel roulant, limité à 20 km/heure, était composé de : 2 automotrices voyageurs, 1 remorque voyageurs, 3 automotrices marchandises, 2 wagons plats et une remorque pour transporter le courrier et les bagages des voyageurs, appelée "Choucarde" par les Beaucourtois.
            En 1905, pour aller d'un terminus à l'autre, il en coûtait 0,25 francs à un voyageur et la même somme pour un colis de moins de 10 kilos. Plus tard, il y eut des abonnements à tarif réduit pour les jeunes Beaucourtois qui se rendait à l'école pratique de Montbéliard.
            L'intensification du trafic provoqua des problèmes de fonctionnement. Il y eut des accidents dans la descente rapides de la mairie et de la rue Courbot. En 1912, suite à un déraillement, le tramway est allé s'écraser sur les escaliers de la mairie.
Il y eut des victimes. Suite à ces événements, le trafic voyageurs à été limité au tronçon Gare P.L.M.- rue de Saint-Dizier.
            En 1920, les premiers autocars arrivèrent à Beaucourt, mais le service voyageurs ne cessa qu'en 1937, en même temps, ou presque que le service voyageurs sur la ligne Montbéliard-Delle. Quand au service marchandises, il cessa en 1940, suite à l'acquisition par les établissements JAPY Frères de tracteurs et camions pour le transport de leurs marchandises.
            C'est le 3 juin 1940, que le dernier "Tram" est rentré au dépôt, décoré à l'avant d'une grande couronne de feuillage portant cette inscription : "Au tramway de Beaucourt, tous nos regrets".   
            Documents et photos : Musée Frédéric JAPY  à Beaucourt et Claude GIRARD.     

Motrice a marchandises

Voiture d'été n° 3 bis

Place centrale.....point de croisement et la  "Choucarde"

  Motrice et son wagon plat devant les usines "JAPY"

Avant d'attaquer la grande descente.

Passage devant la mairie.

Dans la neige

Terminus gare P.L.M.


             En juillet 2002, Claude GIRARD, aidé de M.SERAPION ont construit une maquette, à l'échelle HO, 1/87ème, du tramway de Beaucourt dans les années 1930. Longue de 8 mètres, les endroits les plus typiques y sons représentés. Cette maquette à été assemblée en 5 modules déplaçables. Temps de travail estimé à environ 285 h. pour M. GIRARD et 25 h. pour M. SERAPION.
            

Direction de la gare

Terminus "Gare de Beaucourt-Dasle"

Le dépôt

Autre vue du dépôt

Traversée de la ville

Centre ville

Jour de marché

Vue générale

La fonderie

Embranchement des usines JAPY frères


             Autre modèle réduit, la maquette du tramway de Beaucourt réalisée au 1/3 par ces deux passionnés, destinée à animer un rond point à l'occasion du 100 ème anniversaire d'André JAPY, qui à eu lieu le 17 juillet 2004.


                Comme quoi, une petite ville comme Beaucourt à su réaliser un moyen de transport, à priori réservé aux grandes agglomérations, qui a rendu d'immenses services aux personnes et aux entreprises. Plus d'un siècle après sa création, il intéresse toujours les passionnés du patrimoine de leur ville et les amateurs de chemin de fer.
Un grand merci au Musée Frédéric JAPY  à Beaucourt et Monsieur Claude GIRARD